Infowar S3 – Le viol le plus grave du monde

Infowar, articles récoltés au long de la semaine 3, du 20 au 26/12/2010.

Ce qui m’a le plus frappée cette semaine, c’est la juste révolte de Naomi Wolf, son « j’accuse » sur le Huffington post.


Assange à la une du Monde le 25 décembre 2010

« Jamais en vingt-trois années de soutien aux victimes d’agressions sexuelles, à aucun endroit du monde, n’ai-je entendu un seul cas d’homme recherché par deux nations, et placé en isolement sans liberté provisoire en attendant d’être entendu par la justice, pour aucun présumé viol, même le plus brutal ou le plus facilement démontrable. » Naomi Wolf

Le viol

« un présumé violeur se retrouve au centre de tant d’attentions, alors
que l’extrême majorité des violeurs “confirmés” galopent gaiement dans
la nature dans l’indifférence générale »

  • WikiLeaks… et le viol devient grave par La rédaction de Les Nouvelles News. « Le fondateur de WikiLeaks, accusé de viol, dans les filets de la justice. Qu’il soit coupable ou pas, de nombreuses voix dénoncent un acharnement malsain, alors que des dizaines de milliers de victimes de viol ne sont pas entendues. L’affaire témoigne aussi de la tendance à l’instrumentalisation du sort des femmes, à des fins autrement politiques. »

Wikileaks

  • L’épouvantail WikiLeaks par Patrick Lagacé sur cyberpresse.« La saga WikiLeaks se poursuit, dans une atmosphère de délire alimentée par les autorités américaines. Hier, le vice-président des États-Unis d’Amérique, Joe Biden, a enfilé son costume de Dick Cheney pour décréter que Julian Assange, le visage de la nébuleuse, était un «terroriste hi-tech». Oui, un terroriste. Rien de moins! ». […] « Trois jours avant les propos du vice-président Biden, M. Blanton a été sarcastique à souhait. «J’aimerais que tous les groupes terroristes écrivent à l’ambassadeur américain local, comme Assange l’a fait à l’ambassadeur Louis Susman à Londres, le 26 novembre, pour demander des suggestions afin qu’aucune source confidentielle ne soit blessée (par ces révélations). J’aimerais que tous les groupes terroristes s’allient au Monde, au El Pais, au Der Spiegel, au Guardian et au New York Times, et qu’ils acceptent les conseils de journalistes professionnels pour déterminer quelles bombes vont exploser, où et avec quels détonateurs. Tout indique que WikiLeaks ne se comporte pas comme un groupe anarchiste ou terroriste, mais comme un groupe qui publie selon des normes se rapprochant de celles du journalisme professionnel.» Blanton n’est pas le seul à nuancer les actions de WikiLeaks. Malheureusement, ceux de son camp sont noyés dans un tsunami de paranoïa. »

Assange

Time a préféré Mark Zuckerberg, Le Monde qui est un des seuls 5 journaux à bénéficier des câbles de Wikileaks se choisit Assange pour homme de l’année

Apple et Wikileaks

« there was an app for that » (par Pierrick Prévert sur twitter)

  • Apple bannit une application Wikileaks de l’App Store par Julien L. sur Numerama. « Il n’y aura pas d’applications dédiées à Wikileaks
    sur l’App Store. Tel est le message qu’a voulu faire passer Apple en
    supprimant Wikileaks App de sa boutique numérique. »

Bon ben voila, maintenant vous savez à quoi vous en tenir. Il n’y a pas que les pommes dans la vie, il y a linux et android aussi. En plus :

En France

Maître Eolas décerne le « prix Busiris », qui récompense une affirmation
juridiquement aberrante, si possible contradictoire, teintée de mauvaise
foi et mue par l’opportunité politique plus que par le respect du
droit., à Eric Besson, ministre de l’Industrie, de l’Énergie et de
l’Économie numérique.

Loppsi 2

Après Hadopi, le potentiel totalitaire de la Loppsi

Nous tombons dans l’abjection. On s’attaque aussi aux personnes séropositives.

               

Infowar : depuis la veille du 1er jour

 

Ce contenu a été publié dans Infowar, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *