matinée ordinaire

Je sors mon chien juste après le passage du facteur. L’air froid pique le nez, je resserre mon écharpe. Les lions mugissent dans la vallée. Le bélier fou fait les cent pas le long du grillage. Un nuage de feuilles mortes s’abat sur la haie du cimetière. Matinée ordinaire.

Ce contenu a été publié dans Nessy, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à matinée ordinaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *