Paris 27 octobre 2007 _ Manifestation anti-nucléaire après Grenelle

Photos de la manifestation organisée par le Réseau « sortir du nucléaire » à Paris le 27 octobre 2007 suite au grenelle de l’environnemant pendant lequel la question du nucléaire et de la gestion de ses déchets n’a pas été évoquée.

***

Grand rassemblement et meeting « Post Grenelle » :

contre la politique pronucléaire de M Sarkozy et son accord avec le dictateur libyen Kadhafi

Le Réseau « Sortir du nucléaire » l’avait prédit dès l’été dernier : le Grenelle de l’environnement se révèle être une opération de préservation… des intérêts de l’industrie nucléaire. On peut donc véritablement parler d’un « Grenelle radioactif ».

M Sarkozy a obtenu ce qu’il cherchait : « déminer » la question écologique sans que jamais ne soit remis en cause le nucléaire, qui est pourtant une des pires calamités environnementales.  Le Réseau « Sortir du nucléaire » attire l’attention de l’opinion publique sur la contradiction totale entre les annonces du « Grenelle » (économiser l’énergie, isoler les bâtiments, etc) et la construction de nouvelles installations nucléaires. D’ailleurs, divers sondages montrent que moins de 20% des français demande de nouveaux investissements dans le nucléaire (cf sondage LH2 février 2007)

Aussi, le Réseau « Sortir du nucléaire » demande l’arrêt immédiat des quatre chantiers nucléaires majeurs en France :

– le chantier du réacteur EPR (fission nucléaire) prévu à Flamanville (Manche)
– le chantier du réacteur ITER (fusion nucléaire) prévu à Cadarache (Bouches-du-Rhône)
– le chantier Bure (enfouissement des déchets radioactifs) dans la Meuse
– le chantier de l’usine Georges Besse 2 (GB2, enrichissement de l’uranium) dans la Drôme

De même, le Réseau « Sortir du nucléaire » demande l’arrêt des projets de vente de réacteurs nucléaires à des dictatures (Chine, Libye, Maroc).

Le Réseau « Sortir du nucléaire » rappelle que, même poussé à son maximum, le nucléaire ne couvre finalement que 17% de la consommation française d’énergie, contre 75% au trio pétrole-gaz-charbon : la France cumule donc les nuisances du nucléaire et celles des énergies fossiles.

Plus généralement, le nucléaire ne couvre que 2,5% de la consommation mondiale d’énergie, une part infime et en déclin (*), et donc parfaitement incapable d’influer positivement sur le climat contrairement à ce que prétendent les tenants de l’atome. Il se trouve que les mesures à prendre pour sortir du nucléaire (économies d’énergie, efficacité énergétique, énergies renouvelables) sont aussi celles qui permettent de lutter vraiment contre le réchauffement climatique. Il est donc grand temps de sortir du nucléaire.

Grüny, le lapin super écolo

Die in sous le métro Cambronne, passez le mot !

 

STOP ITER
Un projet de réacteur à fusion nucléaire
coûteux, dangereux et inutile
Grande manifestation
le samedi 10 novembre à Marseille

 

Fessenheim, plus vieille centrale nucléaire française, futur Tchernobyl ?

Pour celles et ceux qui sont convaincus que le nucléaire ne mène qu’à l’impasse, la centrale de Fessenheim accumule depuis trop longtemps tout ce que l’on peut reprocher au nucléaire. Arrêter cette centrale, ce n’est pas une lubie des “nucléophobes” (comme se plaisait à les appeler Mme Bachelot, ex-ministre de l’Environnement), c’est une simple question de logique …

 

Nucléaire : comment en sortir ?
Etude sur des sorties du nucléaire en 5 ou 10 ans

Malgré le développement massif du nucléaire en France ces 30 dernières années, aucune solution n’a été apportée au risque d’accident grave de réacteur, à la production de déchets radioactifs, ainsi qu’à la prolifération de la bombe atomique. Il est donc plus que jamais temps de sortir du nucléaire.

Cette étude du Réseau « Sortir du nucléaire » présente en détail la sortie du nucléaire en 5 ou en 10 ans de la France. Elle est le fruit d’une coopération nourrie entre des experts indépendants de l’énergie et les militants du Réseau « Sortir du nucléaire ».

Basée sur les économies d’énergie et un recours important aux énergies renouvelables, sa mise en œuvre entraînerait la création de plusieurs centaines de milliers d’emplois et serait véritablement porteuse d’indépendance énergétique. Il est possible de sortir du nucléaire à court terme, à la condition de le vouloir.

    * Téléchargez le pdf de l’étude complète (8Mo)

 

José Bové

José Bové (Faucheurs d’OGM), invité à intervenir sur l’agriculture

José Bové rappelle que parfois, seule la désobéissance civile permet de faire entendre la voix des citoyens …

 

Pas de fumée sans feu,
pas d’armes nucléaires sans nucléaire civil !

Non au Missile 51 !

Les armes nucléaires sont des armes de destruction massive uniquement dirigées contre les populations civiles. Utilisées deux fois dans l’Histoire de l’Humanité, leur prolifération accroît le danger d’un nouvel usage, volontaire ou accidentel. Pour faire face au danger de la prolifération, la communauté internationale a estimé dès 1970 qu’il n’y avait qu’une seule issue possible: leur élimination.

Sans débat public, la France a lancé un programme ambitieux d’adaptation et de recherche pour les armes nucléaires du futur: le laser Mégajoule, un quatrième sous-marin, de nouveaux avions (Rafale), de nouvelles têtes nucléaires (TNO-Tête nucléaire océanique), et enfin de nouveaux missiles, les M51.

Où les inpecteurs de l’ONU vont-ils chercher les armes de destruction massive ?

Trois pays violent aujourd’hui le traité de non-prolifération des armes nucléaires : la France, l’Angleterre et les Etats-Unis.

 

Stéphen Kerkhove (Agir pour l’environnement), invité à intervenir sur les transports

 

Bernard Nicolle de SDN 35 rapelle la campagne pour l’indépendance de l’OMS   

L’OMS accusée de non-assistance à populations en danger

 

 Stéphane Lhomme (au centre) et José Oria (à droite sur la photo)

   

Stéphane Lhomme

   

un étudiant explique qu’Areva s’implante dans les universités françaises

 

 

Stop aux déchets à Bure, pas d’un Halloween quotidien pour 300 ans !!!

 

 

petit souvenir laissé à la BNP avant de quitter Paris

Ce contenu a été publié dans Grenelle de l’environnement _ Les propositions, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Paris 27 octobre 2007 _ Manifestation anti-nucléaire après Grenelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *