Plénitude première

Mots bleus des enfants du pays
Parfois
un
livre sort tout seul des rayons d’une librairie, il tombe entre mes
mains et l’évidence qu’il m’attendait se fait jour.
Poètes de
Bretagne de Charles Le Quintrec est de ces livres-là. Un poète breton
qui place Victor Hugo en première place de son anthologie personnelle
des poètes de Bretagne m’accroche le cœur instantanément et pour
toujours … Découvrez au fil des jours, au hasard des pages ouvertes,
quelques poésies accompagnées parfois d’extraits des présentations de
Charles Le Quintrec et de quelques-unes de mes pensées. Poésies d’amour
pour une une terre si vieille qu’elles parlent à tous les enfants de la
Terre.

Bretagne – 2010

Plénitude première

Immensité du monde
où le néant est né.

Régnait
une lumière
venue du fond des âges.
La terre se voulait nue
dans
sa terrible mue
terre bâtie de ciel
de sel et de salive.

Alain Lemoigne
Poètes de Bretagne,
Anthologie, Charles Le Quintrec

Ce contenu a été publié dans Les mots bleus, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *